Observateur de la justice en Chine

??

AnglaisArabeChinois simplifié)NéerlandaisFrançaisAllemandHindiItalienJaponaisCoréenPortugaisRusseEspagnolSuédoisHébreuIndonésienVietnamienThaïlandaisTurcMalais

Ainsi parlaient les juges chinois sur la signification transfrontalière des procédures : points de vue des juges de la Cour suprême chinoise sur l'amendement de 2023 à la loi sur la procédure civile (2)

Jeu, 21 mars 2024
Catégories: ACTUALITES
Contributeurs: Meng Yu 余 萌
Rédacteur en chef: Shuai Huang

Principaux plats à emporter:

  • Le CPL 2023 adopte une approche axée sur les problèmes pour réformer le service de procédure dans les affaires liées à l'étranger, visant à résoudre les difficultés en élargissant les canaux disponibles et en raccourcissant le service en fonction de la période de publication.
  • L’inclusion d’un plus grand nombre d’entités acceptant la signification d’une procédure pour le compte d’autrui et l’introduction de méthodes de signification flexibles témoignent d’une initiative plus large visant à adapter les procédures juridiques à la complexité des affaires internationales.
  • Cette réduction du délai de signification par période de publication, de trois mois à 60 jours pour les parties non domiciliées en Chine, reflète un effort concerté visant à améliorer l'efficacité des affaires liées à l'étranger.

Le 1er septembre 2023, le cinquième amendement à la loi de procédure civile de la RPC (le « CPL 2023 ») a été adopté par le plus haut organe législatif chinois, le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale. Le CPL 2023 a apporté des modifications significatives aux procédures civiles internationales. Entre autres choses, des changements majeurs peuvent être constatés dans les règles relatives à la compétence civile internationale, à la reconnaissance et à l'exécution des jugements étrangers et à la signification et notification transfrontalières des procédures.

Nous avons fourni un guide de poche pour familiariser les lecteurs du CJO avec ces développements saillants de la CPL 2023.

Actualités en lien :

En décembre 2023, le juge Shen Hongyu et le juge Guo Zaiyu de la quatrième chambre civile de la Cour populaire suprême (CPS) de Chine ont publié un article « Commentaire et interprétation des dispositions révisées de la partie étrangère du droit de procédure civile ». (《民事诉讼法》涉外编修改条款之述评与解读) dans « China Law Review » (中国法律评论) (n° 6, 2023), partageant leurs points de vue sur les développements du CPL 2023.

L'objectif de cette série est de présenter les points de vue des juges de la CPS, les juges Shen et Guo, sur certains aspects clés, notamment les règles relatives à la compétence civile internationale, les règles relatives à la signification et à l'obtention de preuves transfrontalières, ainsi que les règles relatives à la reconnaissance et à l'obtention de preuves. l'exécution des jugements étrangers.

Actualités en lien :

La « difficulté de signification des procédures » dans les affaires liées à l’étranger constitue depuis longtemps un obstacle majeur à l’efficacité des litiges civils et commerciaux en Chine. Différents secteurs de la société ont lancé un appel fort pour améliorer l'efficacité du service des processus.

Le CPL modifié adopte une approche axée sur les problèmes et réforme le système de service lié à l'étranger sur la base de l'expérience pratique et des exigences de la signification des procédures dans les affaires liées à l'étranger. Il vise à surmonter les difficultés de service en élargissant les canaux disponibles et en raccourcissant la période de service par publication.

Art. 283 du CPL 2023 améliore le système existant de signification des procédures liées à l'étranger dans les aspects suivants.

1、Élargir les canaux pour les services de processus liés à l'étranger

1.1 Plus d'entités acceptant la signification d'un processus pour le compte d'autrui

D'une part, l'art. 283 supprime certaines restrictions sur l'acceptation du service par les entités existantes. Plus précisément, les agents ad litem ou les succursales de personnes morales n'ont plus besoin d'être « autorisés à accepter des significations en leur nom ». Aux termes de cet article, les représentants légaux, qu'ils soient généralement ou spécifiquement autorisés, ont l'obligation d'accepter les actes judiciaires au nom des parties qu'ils représentent. En outre, les succursales, en tant qu'institutions internes des personnes à signifier, sont également tenues de remettre rapidement les documents judiciaires aux personnes morales affiliées après avoir accepté la signification.

En revanche, l'art. 283 introduit de nouvelles entités pouvant accepter des services, telles que des entreprises en propriété exclusive établies sur le territoire chinois par la personne à desservir. Il établit également de nouvelles règles de signification lorsque la personne à signifier est un étranger ou un apatride agissant en tant que représentant légal ou responsable principal d'une personne morale ou d'une autre organisation établie sur le territoire de la Chine. En outre, il précise que lors de la signification d'une personne morale ou d'une organisation étrangère, la signification peut être effectuée à son représentant légal ou à son principal responsable s'il se trouve sur le territoire de la République populaire de Chine.

1.2 Des méthodes de service plus flexibles

Art. 283, alinéa 9, stipule que la signification électronique ne se limite plus à des méthodes telles que le fax ou le courrier électronique. La signification électronique nécessite uniquement un accusé de réception de la part de la personne à signifier, à moins que ce mode de signification ne soit interdit par la loi du pays où se trouve la personne à signifier.

En outre, l'art. 283 introduit la fourniture de services par « d’autres méthodes convenues par la personne à servir ». Ce mode de signification divers est relativement ouvert, incluant des options telles que la livraison par des amis ou des membres de la famille, à condition que la personne à servir y consente et qu'il ne viole pas la loi du pays où se trouve la personne à servir. Ce qui constitue le consentement de la personne à signifier doit être clarifié dans la pratique judiciaire. Généralement, des documents tels qu'un formulaire de confirmation de l'adresse de signification rempli par la personne à signifier ou un accord contenant des clauses de signification signé par la personne à signifier peuvent être considérés comme un consentement exprès.

2、Améliorer le système de service par publication

La signification par publication est une méthode de signification légalement prescrite. Le délai de publication dans les affaires nationales a été raccourci de 60 jours à 30 jours, ce qui a conduit divers secteurs de la société à demander fermement que le délai de notification par publication dans les affaires étrangères soit également raccourci afin d'améliorer l'efficacité. des litiges liés à l’étranger.

Au cours de la rédaction, certaines suggestions ont été faites pour envisager de réduire le délai de signification par publication dans les affaires liées à l'étranger pour l'aligner sur celui des affaires nationales, qui est de 30 jours, dans le but d'améliorer l'efficacité de la notification des affaires liées à l'étranger. processus.

Les délais applicables dans les procédures judiciaires civiles et commerciales liées à l'étranger sont généralement deux fois plus longs que dans les affaires nationales. Par exemple, le délai d'appel et le délai de présentation d'une déclaration en défense pour les parties non domiciliées sur le territoire de la Chine sont tous deux de 30 jours, tandis que les délais sont de 15 jours pour les parties domiciliées sur le territoire de la Chine. Par conséquent, le cinquième amendement réduit le délai de signification par publication pour les parties non domiciliées sur le territoire de la Chine des trois mois actuellement prescrits par le CPL à 60 jours.

Actualités en lien :

 

 

Photo par Zongnan Bao on Unsplash

Contributeurs: Meng Yu 余 萌

Enregistrer au format PDF

Vous pourriez aussi aimer

La CPS interprète les traités et pratiques internationaux devant les tribunaux chinois

En décembre 2023, la Cour populaire suprême (CPS) de Chine a réaffirmé la suprématie des traités internationaux sur les lois nationales dans les affaires civiles et commerciales liées à l'étranger avec son « Interprétation sur plusieurs questions concernant l'application des traités internationaux et des pratiques internationales » (关于审理涉外民商事案件适用国际条约和国际惯例若干问题的解释).

Le Tribunal de commerce international de Pékin publie des lignes directrices pour l'application de la Convention Apostille de 1961 de la HCCH

Le Tribunal de commerce international de Pékin a publié des lignes directrices expliquant l'application de la Convention Apostille de 1961 de la HCCH en Chine, visant à clarifier les procédures pour les parties qui ne connaissent pas la Convention et à permettre une circulation transfrontalière des documents plus rapide, plus rentable et plus pratique.

Ainsi parlaient les juges chinois sur la reconnaissance et l’exécution des jugements étrangers : points de vue des juges de la Cour suprême chinoise sur l’amendement de 2023 à la loi sur la procédure civile (4)

La loi de procédure civile de 2023 introduit des réglementations systématiques pour améliorer la reconnaissance et l'exécution des jugements étrangers, en promouvant la transparence, la normalisation et la justice procédurale, tout en adoptant une approche hybride pour déterminer la compétence indirecte et en introduisant une procédure de réexamen comme recours juridique.

Ainsi parlaient les juges chinois sur l’obtention de preuves à l’étranger : points de vue des juges de la Cour suprême chinoise sur l’amendement de 2023 à la loi sur la procédure civile (3)

La loi de procédure civile de 2023 introduit un cadre systématique pour l'obtention de preuves à l'étranger, répondant aux défis de longue date des litiges civils et commerciaux, tout en adoptant également des méthodes innovantes telles que l'utilisation d'appareils de messagerie instantanée, améliorant ainsi l'efficacité et l'adaptabilité des procédures juridiques.